Tamazight.biz rend hommage au génie de nos ancetres Amazigh
Tachelhite

Tachelhite

Ce peuple batisseur et guerrier malgré son origine de nomades pacifistes continue d'attiser les défis entre historiens
Il est evident, sans remarque ni politique , ni polémique que le monde est unanime a reconnaitre que les premiers habitants de l''Afrique du nord (Tamazgha) sont Amazigh, aussi bien les gravures rupestres, les cavernes et leurs antiques occupants en Tunisie, et a plusieurs endroits au Maroc comme le jebel Siroua région Taznakht-Taliouine-taroudant ou les chercheurs ont découvert des cavernes en deux etages , le rez de chaussée pour le betail et le premier pour les humains, ce qui met en évidence que le nomade Amazigh s''est sedentarisé bien avant l'ère jc Cela est une constante, et, implique une hypothèse qui met en evidence que les Etrangers Phéniciens, Romains ne purent s''installèrent que sur la coté et les rivages de Tamazgha, zone que les Amazigh boudaient et ne frequentaient presque pas dans l''ancien temps , peut etre a cause de croyance ou sorcellerie. Sans vouloir invoquer l''histoire en témoin , on peut donc avancer que ces Amazigh adoraient plutot les montagnes et les vallées, a cause de leur hauteur stratégique peut etre aussi, et, ainsi on est aujourd''hui en présence d''un patrimoine architectural depassant celui des pharaons et qui couvrent une grande partie de l''Afrique du Nord sous forme de Kasbahs, Ksours, cavernes, gravures rupestres et forts militaires
L'Amazigh pasteur Avant d''arriver a batir des kasbahs, le nomade Amazigh, s''est sedentarisé peu a peu, en domestiquant d''abord les animaux, en créant des outils qui lui ont permis d''ameliorer sa nourriture en lui joignant des herbes consommables, ou aromatisants, et enfin des grains . On pouvait alors dire que c''etait la période de l''industrialisation du nomade, puisque la ferronnerie aussi a vu le jour, la fabrication des épées pour la guerre etc.. L'habit des Ait Hdidou d4Imilchil (femmes)est composé d'une gandoura dite Akidour recouverte d'une grande étoffe blanche retenue par des fibules au niveau de la poitrine, pantalon blanc, collier en ambre, foulard en soie dit tasbniyt, maintenue sur la tête par des cordelières en soie de couleur rouge et verte ornées de paillettes d'argent. Les cheveux sont peignés et enroulés en forme circulaire au niveau des oreilles "Aabrouk"; la ceinture est sous forme de cordelière faite en pure laine, elle est appelée Tasmart; les babouches de cuir ornées de paillettes d'argent et souvent brodées de différentes couleurs; les boucles d'oreilles en argent.


L'habit des Ait Hdidou d4Imilchil (femmes)est composé d'une gandoura dite Akidour recouverte d'une grande étoffe blanche retenue par des fibules au niveau de la poitrine, pantalon blanc, collier en ambre, foulard en soie dit tasbniyt, maintenue sur la tête par des cordelières en soie de couleur rouge et verte ornées de paillettes d'argent. Les cheveux sont peignés et enroulés en forme circulaire au niveau des oreilles "Aabrouk"; la ceinture est sous forme de cordelière faite en pure laine, elle est appelée Tasmart; les babouches de cuir ornées de paillettes d'argent et souvent brodées de différentes couleurs; les boucles d'oreilles en argent.


Depuis des millénaires, cette terre sacrée d'abord Amazigh puis Arabo Amazigh a toujours était crainte, puissante et riche. Des palais en terre existaient au Maroc bien avant tout le monde et qui sont toujours en vie narguant les intempéries et les vents de sables, se sont les kasbahs.


Tachelhite


>